so-bad.png
YuhLearn / Payer

Pourquoi sommes-nous si mauvais dans l’organisation de nos finances?

so-bad.png

Tu maîtrises tes comptes au centime près? Au contraire, tu vérifies tes relevés une fois par an et ton argent s’évapore sans même que l’idée d’un budget t’ait traversé l’esprit? Que tu sois un fin gestionnaire, rompu aux tableaux Excel remplis de formules laborieuses, ou un panier percé à la peine avec les chiffres, lis cet article, il dévoile des petits secrets utiles à tous!

Personne ne naît avec un don particulier pour les problématiques bancaires, et ce n’est pas l’école qui nous enseigne grand-chose dans ce domaine. Ce qui est sûr, c’est qu’en économisant régulièrement, tes fins de mois seront plus sereines.

Comment dépensons-nous notre argent?

La plus grosse part de nos dépenses est dédiée au logement (entre un tiers et un quart du revenu), puis aux frais de déplacement et à l’alimentation. Viennent ensuite les assurances, les frais de santé et les loisirs.

Avant de pouvoir mettre de l’ordre dans ton budget, il est nécessaire d’avoir une vision claire de tes recettes et de tes dépenses. L’occasion aussi de (peut-être) discerner une lueur d’espoir au bout de ce tunnel de chiffres?

Connais-tu la finance comportementale?

Richard H. Thaler, économiste américain spécialisé en finance comportementale, explique comment nos décisions individuelles en matière d’argent sont parfois irrationnelles, biaisées par nos caractéristiques humaines. Tu viens de recevoir une somme rondelette pour ton anniversaire ou bien un crédit d’impôt? Il est probable que tu dépenses immédiatement cet argent sans réfléchir, même si le solde de ta carte de crédit s’affole par ailleurs dans les chiffres rouges. Inversement, tu vas peut-être décider de scrupuleusement mettre cette somme de côté pour faire face à des dépenses futures – par exemple la reprise de tes études en cours du soir ou l’achat d’une nouvelle voiture – tandis que certaines dettes pourraient déjà être partiellement épongées.

Ne nous voilons pas la face, la finance comportementale est finalement assez intuitive pour notre cerveau humain, plutôt excité par la dépense d’un gros billet que par son dépôt sur un compte épargne…

Essayons maintenant d’être un peu plus fins dans notre approche.

À quoi donc sert mon argent?

«Difficile de savoir où l’on va si l’on ne sait pas d’où l’on vient»: si tu ne cernes pas bien quelles sont tes ressources, et pire encore comment tu les dépenses, il devient très délicat d’établir un budget.

À la fin de chaque mois, prends tes relevés bancaires dans une main, tes liasses de tickets dans l’autre, sans oublier tes retraits d’espèces, et commence à prendre des notes. Entre régulièrement dans un tableau récapitulatif tes recettes et tes dépenses courantes, même – voire surtout – les petits montants, que l’on a toujours tendance à minimiser mais qui, mis bout à bout, ne sont pas négligeables. Peut-être regarderas-tu alors d’un autre œil ton café-croissant matinal?

Vient ensuite le moment tant redouté: la préparation de ton budget. Cela signifie que tu dois tenir compte de toutes te dépenses obligatoires, récurrentes, contractuelles, bref celles qui correspondent à la part la plus élevée de tes dépenses. Avec un peu de chance – on croise les doigts! – il te restera un peu d’argent pour ce que tu as choisi de dépenser uniquement pour ton plaisir.

En suivant ainsi ton budget régulièrement, tu éviteras de t’endetter et pourras faire des économies.

Nos 5 astuces pour devenir un as de la gestion financière

Vivre bien, c’est prendre soin de soi, à court terme comme à long terme. S’octroyer un budget loisirs mensuel d’accord, mais sans oublier de rembourser chaque mois une hypothèque ou mettre de côté une certaine somme d’argent.

  • Toujours penser à soi: après avoir payé tes factures et avant de dépenser quoi que ce soit, mets chaque mois un montant donné de côté.
  • Limiter les dépenses inutiles: es-tu sûr-e que tu as besoin de donner tes chemises à repasser? Utilises-tu pleinement ton abonnement de fitness si cher payé?
  • Stop aux goûts de luxe: pas besoin d’initiales connues sur ton sac à main, ni de la dernière montre connectée pour aller faire un footing!
  • S’assurer et investir: au lieu de te ruer sur le dernier iPhone, place ton argent et choisis les bonnes assurances. Un accident est vite arrivé, pense toujours à ton futur.
  • Redistribuer les dépenses: essaie d’attribuer un tiers de ton budget à ton logement, un tiers à tes dépenses incompressibles et le dernier tiers à ton épargne. Il te reste encore quelques billets? Ceux-là, dépense-les comme bon te plaira!